Description des protocoles

Massage suédois

Histoire du massage suédois

Cette technique de massage devint une synthèse entre l’exercice physique, le comportement physiologique, les connaissances de techniques chinoises, égyptiennes, grecques et romaines. Cette méthode, d’approche très musculaire, circulatoire et articulaire fut nommée « massage suédois ». Il est préconisé pour les tensions musculaires, les courbatures, soulager et évacuer le stress.

Sa pratique repose sur cinq mouvements de base :

  • L’effleurage :

    Technique relaxante et sécurisante sur le plan physique et émotionnelle qui permet une prise de conscience de son corps. Elle provoque une vasodilatation apportant un bien être immédiat et l'élimination des déchets favorise l’apport d’éléments nutritifs ainsi que l’accélération d’échanges organiques comme la diurèse (élimination urinaire).

  • Le pétrissage :

    Technique qui agit sur les liquides; Cette compression brasse les flux qui favorisent les échanges. Cette technique entre plus profondément dans les tissus pour en dissoudre les tensions, stimuler la circulation sanguine, défibroser les tissus et revitaliser le corps d’une manière générale.

  • Le palper-rouler :

    Manœuvres spécifiques pour traiter les tissus cellulitiques et diminuer l’accumulation des graisses sous-cutanées en favorisant leur élimination. Il libère les muscles tendus et stimule la circulation.

  • La percussion :

    Manœuvres en profondeur permettant de détendre les muscles endoloris par l’effort et les courbatures. Elle agit sur les plans physique, émotionnel et nerveux.

  • La vibration :

    C’est une gestuelle de tremblements de la main sur des régions à traiter créant une succession de pressions et dépressions provoquant des ensembles d’ondes qui peuvent être assimilées à un bercement ou à une mise en mouvement très subtile des muscles du corps. Elle s’utilise dans les moments de relaxation.

Fréquences

Selon les besoins des clientes. Une séance de modelage des tissus profonds dure de 1 heure à 1H30, variable selon la répétition des mouvements.

Les bienfaits du suédois

  • Cette technique se concentre sur les couches plus profondes du tissu musculaire et vise à dynamiser, à énergiser le corps. Il raffermit et assouplit les muscles, les tendons, et les articulations.
  • Grâce à cette technique, les nœuds présents dans les muscles sont déliés.
  • Il élimine l’acide lactique contenu dans les muscles et provoque une grande détente, en augmentant l’amplitude des mouvements.
  • Ce modelage peut être pratiqué avant ou après une activité sportive.

En dehors de multiples indications réservées au domaine médical (kinésithérapeutes), le modelage « bien-être » des tissus profonds est recommandé pour :

  • Soulager les symptômes de l'arthrose.
  • Favoriser l’étirement des ligaments et des tendons afin de préserver leur flexibilité.
  • Stimuler l’épiderme et le système nerveux.
  • Stimuler l’oxygénation du sang.
  • Améliorer le flux sanguin en l’orientant vers le cœur.
  • Améliorer la circulation sanguine et lymphatique.
  • Chasser les toxines des tissus après certaines contraintes musculaires.

Cet ensemble apporte une harmonie à l’organisme et le corps retrouve son dynamisme, une santé de fer.

Précautions et contre-indications

  • Troubles circulatoires (phlébite, thrombose, varices.
  • Troubles cardiaques (artériosclérose, hypertension, etc.).
  • Diabète.
  • Infection, plaie récente ou en phase de guérison.
  • Inflammation aiguë ou ecchymoses.

Retour